Actualités

17-05-2013

Gare nouvelle de Montpellier : concertation publique jusqu’au 6 juin

La concertation publique de la gare nouvelle de Montpellier* a lieu du 6 mai au 6 juin. Le 30 mai, sont prévus une grande réunion publique à Montpellier (19h-22h, lieu à déterminer) et, dans la journée, un forum ouvert aux riverains. Trois ateliers métiers se dérouleront entre le 20 et le 26 mai : ateliers bâtisseurs (avec la FFB et ordre des architectes), entreprises (CCIT) et prospective territoriale (Ceser L.-R.). Dès le 6 mai, les cofinanceurs de la gare* ont présenté les enjeux du projet, sur le site même de la future gare - face au château de la Mogère, ndlr - « pour s’approprier cet emplacement, encore théorique pour beaucoup », explique Virginie Wagner, chargée de projet ‘gare nouvelle de Montpellier’ à RFF.

En amont de cette concertation réglementaire, RFF a lancé pour la première fois au niveau national une concertation citoyenne, dès le 16 mars, en s’appuyant sur un panel de 40 personnes représentatives (profession, âge, handicap). Ce groupe va produire des avis et recommandations à l’attention du président de RFF et des candidats privés en course dans le processus de partenariat public-privé.

Le bilan de la concertation sera intégré au dossier d’impact, en vue d’une enquête publique prévue fin 2013. Le nom précis de la gare n’est pas encore arrêté. RFF privilégie pour l’instant « gare nouvelle de Montpellier ». Christian Bourquin, président de la Région L.-R., souhaite y apposer le label Sud de France.

La gare nouvelle sera réalisée dans le cadre d’un partenariat public-privé. Les groupements privés remettront leurs offres fin avril. Le lauréat sera désigné au premier semestre 2014, à l’issue d’un dialogue compétitif.

* Coût estimatif : 150 M€. Répartition du financement : RFF, collectivités, Etat (un tiers chacun), participation de l’Europe à hauteur de 2 M€).

Members' section

Identification
Enter Password forgotten ?
Join
Region LR Translog Sud de France is an association and receives technical and financial support from the Languedoc-Roussillon Regional Council, the Languedoc Roussillon Regional Chamber of Commerce and the State.